🇺🇸 Rafael Molina is currently involved in a research project called 'Graham educational practices : collection, analysis and transmission'. This project is funded by the Centre National de la Danse as part of their grant program to promote the dance history and facilitate research.

PRESENTATION AND GOALS OF THE RESEARCH PROJECT

With his experience of the Graham teaching process as a student, teacher and founder of the European network 'Graham For Europe', Rafael Molina has been able to draw several conclusions, sometimes dead ends, regarding Graham pedagogy. Beyond a "didactique" and sometimes even conservative approach, it seems that no work has been developed to collect teachers' testimonies on their practices, on the specificity of this transmission and its possible transposition into other space-times.

The purpose of the proposed research work is to create a true statement of Graham pedagogy through interviews of Graham teachers, to nourish a body of specific knowledge about Graham educational action and thus to show Graham educational virtues beyond pure "didactique".

FINDINGS, CHALLENGES AND ISSUE

The first observation is as follows: the richness of teaching Graham does not lie so much in the content of the class ("didactique") but rather in its particular transmission ("pédagogie" > educational practices) as well as the artistic vision that it presupposes (teaching doctrine). While the theories that underpin Martha Graham's work and the successive forms taken by her teaching can be grasped with ease, it remains complex to understand concretely how teachers can convey this legacy and what practices must flow from the theory to give life to teaching.

History shows that Graham teaching has been deployed in a variety of temporal and spatial contexts. The second observation is that there is a diversity of Graham educational practices and a multitude of transpositions in given contexts. This diversity is not recognized enough and not subject to resources, even though it was assumed and legitimized by Martha Graham herself.

Although Graham "didactique" has been regularly documented and analyzed, the pedagogical relation and modes of transmission in education have not been thoroughly studied. Third and last observation: the lack of reflection on Graham pedagogy around the world, which goes hand in hand with a lack of proven resources for dance professionals.

The tension between "didactique" and "pédagogie" has a direct impact on the survival possibilities of the Graham heritage and risks leaving posterity with a non-contextualized and unsubstantial version of the Graham technique. "Didactique" assumes that the specificity of content is crucial in the appropriation of knowledge. "Pédagogie" focuses on the functioning of the class as a whole, that is, the relationships between individuals, the environment, the practices, methods and educational aims and students' learning profiles.

From these observations, a clear challenge emerges: how to contribute to a fair transmission of the Graham heritage by studying the various practices and the question of transposition?

🇫🇷 Rafael Molina mène actuellement un projet de recherche intitulé Les pratiques pédagogiques grahamiennes : collecte, analyse et transmission. Ce projet est soutenu par le Centre National de la Danse dans le cadre du programme d’aide à la recherche et au patrimoine en danse.

Présentation ET OBJECTIFS du projet de recherche

Fort de son expérience de l’enseignement Graham en tant qu’élève, enseignant et fondateur du réseau européen Graham For Europe, Rafael Molina a pu dresser plusieurs constats, et parfois impasses, concernant la pédagogie Graham. Au-delà d’une approche didactique et parfois même conservatrice, il semble qu’aucun travail n’ait été élaboré pour collecter des témoignages d’enseignants sur leurs pratiques, sur la spécificité de cette transmission et sa possible transposition dans d’autres espaces-temps.

Le travail de recherche proposé a pour objectifs de faire naître une véritable parole de la pédagogie Graham à travers des entretiens d’enseignants grahamiens, nourrir un corpus de savoirs spécifiques sur l’action pédagogique en Graham et ainsi témoigner des vertus pédagogiques grahamiennes au-delà de la didactique.

CONSTATS, ENJEU ET PROBLEMATIQUE

Le premier constat est le suivant : la richesse de l’enseignement grahamien ne se situe pas tant dans le contenu (didactique) que dans sa transmission si particulière (pratiques pédagogiques) ainsi que la vision artistique qu’elle présuppose (doctrine pédagogique). Si les théories qui fondent le travail de Martha Graham et les formes successives qu’a pris son enseignement s’appréhendent avec facilité, il demeure complexe de comprendre concrètement comment les enseignants peuvent transmettre cet héritage et quelles pratiques doivent découler de la théorie pour donner vie à l’enseignement. 

L’histoire montre que l’enseignement grahamien s’est déployé dans divers contextes temporels et spatiaux. Le deuxième constat est le suivant : il existe une diversité des pratiques pédagogiques grahamiennes et une multitude de transpositions dans des contextes donnés. Cette diversité n’est pas reconnue et ne fait pas l’objet de ressources, alors même qu’elle était assumée et légitimée par Martha Graham elle-même. 

Si la didactique Graham a été ainsi régulièrement documentée et analysée, la relation pédagogique et les modes de transmission dans l’enseignement n’ont pas fait l’objet d’études approfondies. Troisième et dernier constat : l’absence de réflexion sur les pédagogies grahamiennes, qui va de pair avec un manque de ressources avéré pour les professionnels de la danse

La tension entre la didactique et la pédagogie impacte directement les possibilités de survie de l’héritage grahamien et risque de laisser à la postérité une version non contextualisée et désubstantialisée de la technique Graham. La didactique fait l'hypothèse que la spécificité des contenus est déterminante dans l'appropriation des connaissances. La pédagogie s’attache, quant à elle, au fonctionnement de la classe dans son ensemble, c’est-à-dire aux relations entre les individus, à l’environnement, aux pratiques, méthodes et visées éducatives et aux profils d’apprentissage des élèves.  

A partir de ces constats, un enjeu clair se dessine : comment contribuer à une transmission juste de l’héritage grahamien en étudiant les diverses pratiques et la question de la transposition ?